Le Lac de Bourdouze est un plan d'eau d'origine naturelle, formé il y a pres de 12000 ans dans une cuvette glacière. Il est partiellement recouvert d'une tourbière,  couvre une superficie d' environ 47 hectares pour une profondeur maximale de 4.50 m. A une altitude  de 1150 m, il est dominé par le le Puy de Montcineyre - 1330 m- l'un des volcans les plus jeunes (6 000 ans) du massif du Sancy.

Recouvert dans sa partie ouest par une vaste tourbière accueillant tous les stades d’évolution : de l’eau libre au haut marais.

La pêche  y possible (brochets et fritures).  les cartes de pèche sont disponible à cette adresse :

A.A.P.P.M.A. CHAINE Pascal Route de Champeix St Julien 63320 MONTAIGUT LE BLANC 04.73.96.76.10

BESSE-EN-CHANDESSE

Un sentier pédestre en direction du lac de Montcineyre, mais pas de parcours permettant de faire le tour du lac (zone de tourbières). En revanche une rando un peu plus longue est possible enpruntant une partie du GR 30.

Certaines plantes aquatiques pionnières comme le fraisier d’eau, le trèfle d’eau, aux longues tiges rampantes servent de trame à un radeau flottant sur lequel d’autres plantes comme les sphaignes vont s’installer. Ce radeau grossit, recouvre peu à peu la surface d’eau libre et s’enfonce progressivement dans l’eau dans laquelle il se décomposera très lentement pour former la tourbe.

Ses eaux dormantes accueillent une faune très active : en surface le Râle d’eau, le Grèbe huppé, la Bécassine des marais, foulques, hérons, canards, oies bernaches, mais aussi la Grenouille rousse, l’Argyronète (petite araignée semi-aquatique), en profondeur brèmes et brochets.

La tourbière est aussi un site privilégié de diverses libellules protégées comme le Sympetrum noir, la Cordulie à taches jaunes, l’Agrion à lunules et certains papillons des tourbières.

Cette tourbière d’altitude est aussi un site remarquable pour sa flore caractéristique des milieux à période de végétation courte et aux conditions climatiques proches de celles des zones boréales qu’il ne faut absolument pas cueillir ou piétiner.

De plus marcher dans une toubière est dangeureux, que ce soit pour nous autres bipèdes ou pour nos animaux de compagnie, le tissus végétal reposant sur un sol meuble.

Rien n'est plus valorisant, que d'apprendre aux jeunes générations à observer la nature et à la respecter...